Présence en France

Si la majeure partie de notre investissement associatif s’effectue en Inde, berceau de la création même de notre vocation, nous ne pouvons et ne devons pas rester insensibles à la dureté de la vie qui frappe également nos concitoyens ici en France.


Pour cela, un beau projet se bâtit pierre après pierre, l’Ermitage Marie Mère des Pauvres, en Auvergne.


Notre présence en France est marquée par un travail de sensibilisation et d’information sur notre mission indienne. Ainsi, nous effectuons autant que nous le pouvons, et sur demande, des visites afin de témoigner de notre action auprès des jeunes dans les écoles.



MISSION AUPRÈS DES ÉCOLES

L'association se fait un plaisir de venir à la rencontre d'écoles qui le désirent, et à la demande explicite du chef d'établissement, afin de partager et témoigner de ses missions.

Autant que possible lors de ses missions en France, le Frère François-Marie vient personnellement échanger avec les élèves lors d'interventions d'une heure à une heure et demi.


Lorsqu'il n'est pas dans la capacité de se rendre lui-même dans les écoles, un laïc, membre de l'association des Pèlerins de la Charité est susceptible de le remplacer.

Les interventions du Frère François-Marie s'articulent autours d'un programme type que nous vous proposons :

 

  • Présentation
  • Diffusion d'un documentaire (26 mn)
  • Témoignage
  • Échange / Partage par le biais de questions libres ou par un système de petits messages papier
  • Présentation d'un projet visant à montrer qu'une idée prend tout son sens lorsqu'elle débouche sur une action


Trois piliers de réflexion guident notre mission auprès des écoles :

  • Partager avec les plus pauvres
  • Suivre un projet précis
  • Regarder autour de soi : les pauvres sont aussi là où je vis

POUR ORGANISER UNE VISITE

Si vous désirez que nous effectuions une visite au sein de votre établissement, n'hésitez pas à adresser un email à l'attention de notre coordinatrice Cécile MAUGER, à l'adresse suivante : pilgrimsofcharity@gmail.com


ERMITAGE MARIE MÈRE DES PAUVRES

Nous manquerions à notre vocation de Pèlerin de la Charité si nous orientions exclusivement notre énergie vers Calcutta en niant la réalité de nos mouroirs d'Occident. En regardant autour de nous, nous découvrons très vite les pauvres qui nous entourent, dans notre ville, dans notre quartier, parfois même dans notre famille.

 

De tous âges, certains à peine sortis de l'adolescence, ils ont traversé des problèmes de rupture affective, matérielle, psychologique… Incapables de faire face seuls aux adversités de la vie et n'ayant plus aucune raison d'espérer, ils se trouvent sans logis, sans travail, sans soutien ; seule la mendicité leur permet de survivre. L'alcool, la drogue, sont souvent leur seul dérivatif et contribuent à engendrer une grande violence. Leur misère physique, morale, est très grande ; ce sont les plus pauvres d'entre les pauvres de nos citées d'Occident.

 

Le projet de vie de notre association stipule que le Pèlerin de la Charité est « au service des plus pauvres d'entre les pauvres », en apportant son aide à ces personnes sans toit et sans avenir « son action a une dimension éducative ». Il fallait donc trouver un lieu, qui soit à la fois un lieu d'accueil et le point d'encrage de notre Association.

 

Acquis à cet effet en 2007, le Moulin d'Azinière est devenu le Centre Marie Mère des Pauvres le 10 octobre 2008, jour de son inauguration et de sa bénédiction par Mgr Brincard, évêque du Puy-en-Velay.

 

Le Moulin d'Azinière, ancien moulin à eau, a été construit en pleine nature sur la commune de Saint Georges d'Aurac au cœur de l'Auvergne, dans cette magnifique région vallonnée par de célèbres volcans et dont les habitants sont à la fois solides et merveilleusement accueillants. La rivière est toute proche, la nature au printemps est verdoyante ; le silence est seulement troublé par le meuglement des vaches et le chant des oiseaux.

Afin de préserver un authentique esprit de famille, la capacité d'accueil de ce petit ermitage est limitée. Il est destiné à héberger le Frère François-Marie lors de ses brefs passages en France et à accueillir 5 à 6 personnes "désirant sortir du marasme dans lequel ils sont plongés". « Notre but est donc d'apaiser et de combler leurs blessures par l'Amour humain et divin. » (Cette résolution est inscrite dans le Projet de vie de notre Association).

 

En effet, « 5 moyens seront mis en œuvre dans cet ermitage » :

  • La mise en contact avec la nature : nous proposerons à chacun de vivre un temps proche de la nature en leur permettant de se retrouver dans la confiance en Dieu et en eux.
  • La vie spirituelle pour ceux qui le désirent : chacun sera accueilli quelle que soit sa religion mais en respectant cette dimension qui est avant tout personnelle.
  • La vie communautaire : afin d'apprendre ou de réapprendre l'écoute et le respect d'autrui.
  • Le travail manuel : afin de retrouver le goût de l'effort et le plaisir qui résulte de la réussite d'une œuvre personnelle.
  • L'émission d'un projet : en les invitant notamment à être eux aussi, porteurs de charité afin qu'ils découvrent avant de quitter l'ermitage qu'ils ont une place importante au sein de la société ».

Dans le courant de l’année, nous allons acquérir un terrain sur lequel se trouvent les ruines d’une ancienne bergerie ; ce terrain attenant à celui qui entoure l'ermitage permettra de doubler sa superficie. Après restauration, cette ancienne bergerie deviendra la chapelle de l'ermitage.

 

Afin de permettre de mieux accueillir les personnes qui séjourneront à l'Ermitage nous avons prévu certains aménagements : Amélioration du système de chauffage (les hivers sont rudes en Auvergne), réparation de la conduite d’eau (la rivière est proche mais l’hiver il faut casser la glace), installation d’une ligne électrique amenant le courant depuis le hameau d’Azinière.

 

Merci à tous ceux qui nous soutiennent dans cette mission d'Amour.